Se former avec des personnes formées !

— LA MONTAGNE, C'EST D'ABORD L’EXPÉRIENCE DE TERRAIN —

Choisir avec qui partir et avec qui se former est essentiel. N'improvisez pas ce choix. La haute montagne est un milieu formidable, mais reste un milieu hostile à l'homme. Progresser sur ce type de terrain avec quelqu'un qui est formé pour est la meilleure garantie de votre sécurité, même si, bien sûr, le risque zéro n'existe pas.
 

Enseignant de formation et de métier, la transmission du savoir est ma plus grande vocation. De façon didactique, pas à pas et adaptés à chacun, les apprentissages des diverses techniques de progression et de sécurité sont acquises par les personnes qui partent avec moi. On commence tranquillement, sans se mettre de pression. Au début, on ne cherche pas la performance. C'est priorité à la sécurité et au plaisir.

Par la suite, si l'expérience est là, si la condition physique le permet et si les conditions climatiques et de terrains sont propices, alors on peut penser à des projets de plus grande envergure...

— MON HISTOIRE —

47 ans, père de 2 enfants, c'est en commençant l'escalade en 1989 que la passion est née peu à peu. Après avoir arpenté les rochers belges et français durant près de 10 ans, la découverte de l'alpinisme au travers d'un stage d'initiation fut une véritable révélation. Depuis près de 20 ans, c'est à présent plus de 400 sommets ou voies alpines que j'ai eu le plaisir de gravir. Suite à ma formation de moniteur ADEPS d'alpinisme, suivie en 2004, j'ai pu commencer à emmener des groupes un peu partout dans les Alpes, jusque dans le Caucase, le Pamir, le Tian Shan, les îles Lofoten ou encore l'Himalaya népalais. Je suis également membre de l'Union Professionnelle des Métiers de la Montagne (www.upmm.be).

Au moins 2 fois par mois toute l'année et durant presque tous les congés scolaires, avec des amis ou par l'intermédiaire du Club Alpin Belge ou encore avec le Groupe Alpin Luxembourgeois, j'ai le bonheur de faire découvrir, ou redécouvrir, les voies classiques, ou des voies peu connues, des Alpes.

De plus, je propose chaque année plusieurs voyages plus lointains pour découvrir les montagnes du bout du monde.

Cependant, mon terrain de jeu favori, même si je grimpe un peu partout, reste les Écrins...

Devenu ambassadeur belge de la marque Berghaus en 2014 et Simond pour Décathlon Belgium en 2018, la confiance de mes sponsors me pousse toujours à me surpasser et à proposer une multitude de projets en haute montagne. Tout cela ne serait pas possible sans leur aide et sans l'excellent matériel qu'ils proposent.